Fort La Latte - 17,18 Juillet 2010

Fort La Latte

Fort La Latte ca se mérite !

Du 17 au 18 juillet nous étions en les murs de cette magnifique forteresse pour présenter un petit campement médiéval

Arrivés vendredi soir avec moult matériel des quatres coins de la Bretagne,
le Fort nous apparut dabord imprenable sur son éperon rocheux entouré de mer azur au bout du long chemin qui semble mener directement à l'un des bouts du monde;
La porte de la première enceinte nous fut cependant ouverte grande et c'est plein d'émotions que nous nous y sommes avancés,
avec l'immense joie d'y voir Gwenolé et son tracteur pour nous aider a emmener tous notre lourd matériel au pied du donjon.
(Gran mercy a toi Gwenolé car tu nous a gardé des indicibles douleurs des Sherpas !)

Nous avons pu dés ce premier soir installer une grande partie de notre équipement avant, fébriles, de gagner chacun notre dormitoir, qui dans sa tente, qui dans la salle seigneuriale ou la salle des gardes du donjon;
un coup d'oeil à la clef de voute avant d'eteindre la bougie, le souffle marin à travers les meutrières avant de fermer les yeux: notre voyage avait commencé et pas dans le moindre des vaisseaux...

au petit matin du lendemain, avant le premier tintement de la cloche de la chapelle, baigné de la lumiere dorée et d'une mer magnifique, vide de tous visiteurs, ses lourdes portes closes, le fort nous appartenait !

 

Un solide petit déjeuner cuit au feu de bois et nous pouvions finir notre installation et nous tenir prêts pour l'ouverture des portes et le déferlement de ces étranges habitants du XXIeme siècle

Démonstrations de tirs à la baliste, un peu de combat à l'épée, cuisson et préparation de mets délicieux, et beaucoup d"explications et d'échange avec les visiteurs;

Notre ripaille du samedi soir fut la très bienvenue,
une fois les cottes de mailles et autres pieces d'armure retirées, plus légers de ces quelques kilos et aussi d'avoir plutôt réussi notre première journée de prestation (en toute modestie), les saulcisses au cidre accompagnées de leur purée de pois cassés furent un ravissement à l'égal de notre premier couché de soleil sur le fort en endormissement

La journée du lendemain fut encore meilleure, "rodés" que nous étions, comme faisant partie du fort lui-même

C'est le corp fatigué mais l'esprit rempli de rêves que nous avons entamé le repliment du camp ce dimanche soir du 18 Juillet (Gwenolé, soit remercié une deuxième fois !) avant de regagner chacun nos respectives penates;

Mercy a tous les habitants du Fort pour leur chaleureux accueil, à vous revoir bientôt !

Des photos seront prochainement disponibles sur le sites à la section 'albums'

Un film est également visionnable ici  (Mercy à toi Ysengrin ! c'est moult gran merveille où l'on voit qu'iceluy manie l'épée aussi bien que caméra)

Fort La Latte

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site